retour

Accueil > Blog > Online Business Managers > Démarche RSE : Comment assurer la gestion des déchets pour l...

Démarche RSE : Comment assurer la gestion des déchets pour les entreprises

08 Fév 2024 à 15:24

Découvrez les enjeux, obligations légales et bonnes pratiques de gestion des déchets en entreprise. Un guide complet pour une démarche RSE efficace et responsable.

Dans un contexte où les préoccupations environnementales sont de plus en plus pressantes, la gestion des déchets en entreprise revêt une importance capitale. Non seulement elle contribue à réduire l'empreinte écologique des entreprises, mais elle s'inscrit également dans une démarche globale de responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Cet article se propose d'explorer en profondeur les différentes dimensions de la gestion des déchets en entreprise, en mettant en lumière les enjeux environnementaux, les obligations légales, et le rôle crucial de l'office manager dans cette démarche. Nous aborderons également les bonnes pratiques, les innovations technologiques et les stratégies de sensibilisation pour une gestion des déchets plus durable et responsable.


Démarche RSE : Contexte et enjeux de la gestion des déchets dans les entreprises

Dans un monde où la prise de conscience environnementale est au cœur des débats, il est impératif d'analyser l'impact considérable des déchets générés par les entreprises. Ces dernières sont souvent des acteurs majeurs de la production de déchets, contribuant ainsi de manière significative à la pollution, à la consommation excessive de ressources et aux changements climatiques. Chaque année, selon l'Agence de Protection de l'Environnement (EPA), les entreprises américaines produisent près de 7 milliards de tonnes de déchets, mettant en péril la santé de notre planète et des écosystèmes fragiles qui la peuplent. Cette surabondance de déchets pose des défis majeurs en termes de gestion, de traitement et de recyclage, nécessitant une réponse urgente et concertée de la part des entreprises et de leurs parties prenantes.

Selon les données du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire en France, les entreprises produisent chaque année des quantités importantes de déchets. En 2018, par exemple, les entreprises françaises ont généré environ 242 millions de tonnes de déchets, dont près de 50% provenaient du secteur du BTP (Bâtiments et Travaux Publics). Ces chiffres soulignent l'ampleur du défi auquel sont confrontées les entreprises en matière de gestion des déchets et l'importance d'adopter des pratiques durables pour réduire leur impact environnemental.


Qu’est-ce que la RSE ?


La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est devenue un pilier essentiel de la stratégie des entreprises soucieuses de leur impact social et environnemental. Elle consiste à intégrer les préoccupations sociales, environnementales et économiques dans leurs activités et leurs interactions avec les parties prenantes. Dans ce contexte, la gestion des déchets joue un rôle crucial.

Intégrer la gestion des déchets dans une démarche RSE permet aux entreprises de réduire leur empreinte environnementale et de contribuer positivement à la préservation des ressources naturelles. En adoptant des pratiques de gestion des déchets responsables, telles que le tri sélectif, le recyclage et la réduction à la source, les entreprises peuvent limiter leur impact sur l'environnement, réduire leur consommation de matières premières et d'énergie, et minimiser les émissions de gaz à effet de serre.

Au-delà des bénéfices environnementaux, la gestion des déchets dans le cadre d'une démarche RSE peut également apporter des avantages économiques et sociaux. En réduisant les coûts liés à l'élimination des déchets et en favorisant l'innovation dans la conception de produits éco-responsables, les entreprises peuvent améliorer leur rentabilité et renforcer leur compétitivité sur le marché. De plus, en s'engageant dans des initiatives de responsabilité sociale telles que le recyclage des déchets électroniques ou la réinsertion professionnelle des personnes en situation de précarité, les entreprises peuvent contribuer à l'amélioration des conditions de vie dans leur communauté.

En conclusion, la gestion des déchets constitue un élément essentiel de la démarche RSE des entreprises. En adoptant des pratiques responsables en matière de gestion des déchets, les entreprises peuvent non seulement réduire leur impact sur l'environnement, mais aussi créer de la valeur pour leur entreprise et leur communauté.


Quelles sont les obligations légales en matière de gestion des déchets pour les entreprises ?


Les entreprises sont soumises à des obligations légales strictes en matière de gestion des déchets, tant au niveau national qu'européen. En France, la législation encadre les pratiques de gestion des déchets pour assurer la protection de l'environnement et la santé publique.

Au niveau national, la loi impose aux entreprises de trier et de valoriser leurs déchets dans la mesure du possible. La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, adoptée en 2015, fixe des objectifs ambitieux en matière de réduction des déchets et de promotion du recyclage. Elle prévoit notamment la mise en place de plans de prévention des déchets, l'obligation de tri à la source, et des mesures incitatives pour favoriser le recyclage et la valorisation des déchets.

En France, la loi impose aux entreprises de trier et de valoriser leurs déchets. La principale réglementation est la loi n° 75-633 du 15 juillet 1975, modifiée par la loi n° 2020-105 du 10 février 2020, relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire. Cette loi s'applique à toutes les entreprises, quelles que soient leur taille et leur activité, et impose le tri des déchets recyclables tels que le papier, le carton, le plastique, le verre, et le métal. Les entreprises sont tenues de mettre en place une collecte sélective, de réduire la production de déchets, et de favoriser leur valorisation.

Par ailleurs, au niveau européen, plusieurs directives régissent la gestion des déchets et imposent des obligations aux entreprises. La directive-cadre sur les déchets établit un cadre général pour la gestion des déchets au sein de l'Union européenne, en encourageant la prévention, le recyclage et la valorisation, tout en limitant l'élimination des déchets. D'autres directives concernent spécifiquement certains types de déchets, tels que les déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) ou les déchets d'emballages.

En résumé, les entreprises sont tenues de se conformer aux réglementations nationales et européennes en matière de gestion des déchets. En adoptant des pratiques conformes à la législation en vigueur, elles contribuent à préserver l'environnement et à assurer un cadre de vie sain pour les générations futures.


Avant d'aller plus loin dans la lecture de cet article, découvrez comment l'achat de prestations de services responsables peut avoir un rôle à jouer dans la démarche RSE de votre entreprise.


Le rôle de l’office manager dans la démarche RSE de gestion des déchets pour les entreprises


Le rôle de l'office manager est essentiel dans la mise en œuvre d'une politique de gestion des déchets en entreprise. En tant que pivot administratif au sein de l'organisation, l'office manager est chargé de coordonner et de superviser divers aspects liés à la gestion des déchets.

Tout d'abord, l'office manager joue un rôle crucial dans la sensibilisation et la formation du personnel aux bonnes pratiques de gestion des déchets. Il organise des séances d'information, crée des supports de sensibilisation et communique régulièrement sur l'importance du tri sélectif, de la réduction des déchets et du recyclage.

Ensuite, l'office manager est responsable de la mise en place et de la gestion des dispositifs de tri sélectif au sein des locaux de l'entreprise. Il veille à l'installation de bacs de collecte sélective dans les espaces de travail, et assure la mise en place de procédures claires pour le tri et la séparation des déchets.

Par ailleurs, l'office manager est chargé de sélectionner les prestataires de collecte et de traitement des déchets. Il recherche des partenaires fiables et responsables, capables de garantir une gestion efficace et respectueuse de l'environnement des déchets produits par l'entreprise.

Enfin, l'office manager assure le suivi et l'évaluation des performances en matière de gestion des déchets. Il analyse les données de production de déchets, évalue l'efficacité des mesures mises en place et propose des ajustements si nécessaire pour optimiser les résultats.

En résumé, l'office manager occupe une position centrale dans la mise en œuvre d'une politique de gestion des déchets en entreprise. Grâce à ses compétences organisationnelles et administratives, il contribue activement à la réduction de l'empreinte environnementale de l'entreprise et à l'atteinte de ses objectifs en matière de développement durable.

Pour en savoir plus sur le métier d'office manager, découvrez la fiche métier de l'office manager freelance ici.


Les bonnes pratiques en matière de gestion des déchets par les entreprises


Les bonnes pratiques en matière de gestion des déchets en entreprise reposent sur plusieurs principes clés : réduire à la source, réutiliser lorsque c'est possible, et recycler autant que possible. Voici quelques stratégies efficaces qui peuvent être mises en œuvre pour optimiser la gestion des déchets :

  1. Réduction à la source

Encourager la réduction de la consommation de matières premières et la production de déchets à la source. Cela peut inclure l'adoption de politiques d'achat responsables privilégiant les produits durables et éco-conçus, ainsi que la sensibilisation des employés aux enjeux de la consommation responsable.

  1. Réutilisation

Promouvoir la réutilisation des matériaux et équipements au sein de l'entreprise. Par exemple, encourager le réemploi des fournitures de bureau, la réutilisation des emballages ou la mise en place de circuits de dons d'équipements entre les différents services de l'entreprise.

  1. Recyclage

Mettre en place un programme de recyclage efficace pour les matériaux recyclables tels que le papier, le carton, le plastique, le verre et le métal. Cela implique la mise en place de bacs de collecte sélective dans les locaux de l'entreprise, ainsi que la sensibilisation des employés aux consignes de tri.

  1. Compostage

Instaurer un système de compostage pour valoriser les déchets organiques issus de la cuisine ou des espaces verts de l'entreprise. Le compost ainsi produit peut être utilisé comme amendement organique pour les espaces verts de l'entreprise ou être donné à des associations ou des agriculteurs locaux.

  1. Élimination responsable

S'assurer que les déchets non recyclables ou non réutilisables sont éliminés de manière responsable, en conformité avec la réglementation en vigueur. Cela peut impliquer le recours à des prestataires de collecte et de traitement des déchets certifiés et respectueux de l'environnement.

Des entreprises exemplaires mettent déjà en œuvre ces bonnes pratiques avec succès. Par exemple, certaines entreprises ont réduit leur production de déchets de manière significative en adoptant des politiques d'achat responsables et en favorisant la réutilisation et le recyclage. D'autres ont mis en place des programmes de sensibilisation et d'engagement des employés pour encourager la participation de tous à la gestion responsable des déchets. En s'inspirant de ces exemples et en adoptant une approche proactive, les entreprises peuvent contribuer à réduire leur impact environnemental tout en réalisant des économies significatives sur le long terme.


Quel est l’impact des technologies dans cette mission RSE ?


La gestion des déchets en entreprise bénéficie continuellement des progrès technologiques et des innovations émergentes. Voici quelques-unes des technologies et innovations prometteuses dans ce domaine :

  1. Systèmes de suivi et de gestion des déchets

Des applications et des plateformes en ligne permettent aux entreprises de suivre et de gérer leurs flux de déchets de manière plus efficace. Ces systèmes fournissent des données en temps réel sur la production de déchets, permettant aux entreprises de mieux comprendre leurs habitudes de consommation et de prendre des décisions éclairées pour réduire leur empreinte environnementale.

  1. Technologies de tri automatisé

Les avancées dans les technologies de tri automatisé permettent de trier les déchets de manière plus précise et efficace. Des robots et des capteurs sophistiqués peuvent identifier et trier différents types de matériaux avec une grande précision, facilitant ainsi le recyclage et la valorisation des déchets.

  1. Valorisation énergétique

Des technologies de pointe permettent de valoriser les déchets organiques et non recyclables pour produire de l'énergie propre. Des procédés tels que la méthanisation et la pyrolyse convertissent les déchets en biogaz, en combustibles solides ou en produits chimiques de base, offrant ainsi une alternative durable à l'enfouissement des déchets.

  1. Emballages durables

Les entreprises développent des emballages innovants et durables qui réduisent la quantité de déchets générée tout en assurant la protection des produits. Des matériaux biodégradables, compostables ou recyclables sont de plus en plus utilisés pour remplacer les emballages traditionnels à usage unique.

  1. Économie circulaire

L'économie circulaire vise à réduire les déchets en repensant les modèles de production et de consommation. Des initiatives telles que la conception de produits durables, la réparation et le réemploi favorisent la réduction des déchets à la source et encouragent une utilisation plus efficace des ressources.

Ces technologies et innovations offrent des opportunités passionnantes pour améliorer l'efficacité et la durabilité des pratiques de gestion des déchets en entreprise. En les intégrant dans leur stratégie de gestion des déchets, les entreprises peuvent non seulement réduire leur impact environnemental, mais aussi réaliser des économies de coûts et renforcer leur engagement en faveur du développement durable.


Comment mesurer la performance RSE en matière de gestion des déchets dans les entreprises ?


La mesure de la performance est un aspect essentiel de toute stratégie de gestion des déchets en entreprise. Voici quelques éléments à considérer :

  1. Indicateurs clés de performance (KPI)


    Identifier et définir des indicateurs clés de performance spécifiques à la gestion des déchets, tels que le taux de recyclage, le volume de déchets produits par employé, la réduction des déchets à la source, etc. Ces KPI permettent de suivre les progrès réalisés, d'évaluer l'efficacité des initiatives mises en place et d'identifier les domaines nécessitant des améliorations.


  2. Méthodes d'évaluation


    Utiliser différentes méthodes d'évaluation pour mesurer la performance de la gestion des déchets. Cela peut inclure des audits réguliers des déchets, des analyses du cycle de vie des produits, des évaluations de la conformité réglementaire, des enquêtes auprès des employés sur leurs pratiques de gestion des déchets, etc. Ces méthodes permettent de collecter des données objectives et de fournir des insights précieux sur l'efficacité des initiatives de gestion des déchets.


  3. Suivi et reporting


    Mettre en place un système de suivi et de reporting régulier pour suivre les indicateurs de performance et communiquer les résultats à toutes les parties prenantes concernées. Cela peut inclure la création de tableaux de bord de suivi en temps réel, la publication de rapports périodiques sur les performances de gestion des déchets et la présentation des résultats lors de réunions d'équipe ou de comités de durabilité.


  4. Amélioration continue


    Utiliser les données collectées pour identifier les opportunités d'amélioration et mettre en œuvre des actions correctives. En s'appuyant sur une approche d'amélioration continue, les entreprises peuvent optimiser leur stratégie de gestion des déchets, réduire leur empreinte environnementale et renforcer leur engagement en matière de durabilité.

En mesurant régulièrement la performance de la gestion des déchets et en mettant en place des processus d'amélioration continue, les entreprises peuvent progresser vers leurs objectifs de durabilité tout en optimisant leurs opérations et en réduisant leur impact environnemental.


Conclusion sur la démarche RSE pour les entreprises : Focus sur la gestion des déchets


En conclusion, la gestion des déchets en entreprise est un enjeu crucial pour la durabilité et la responsabilité sociale des organisations. Tout au long de cet article, nous avons exploré les différentes dimensions de ce sujet, depuis les enjeux environnementaux jusqu'aux bonnes pratiques en passant par les obligations légales et le rôle de l'office manager. Il est désormais temps d'agir.

En tant que professionnels et décideurs, nous avons la responsabilité de mettre en place des politiques et des stratégies efficaces pour réduire notre empreinte environnementale et promouvoir un mode de fonctionnement plus durable. Cela implique de sensibiliser les employés, de mettre en œuvre des technologies innovantes, de mesurer la performance et d'adopter une approche d'amélioration continue.

Ensemble, nous pouvons faire la différence en transformant nos entreprises en des acteurs responsables et engagés dans la préservation de notre planète. Il est temps de passer à l'action et de faire de la gestion des déchets une priorité absolue dans nos organisations.

Si cet article est utile, partagez-le avec votre communauté professionnelle.

Vos partages

Donnez votre avis constructif

Damien GRANGIENS - Fondateur de Plateya

Fondateur de Plateya : outil collaboratif augmenté pour les office managers freelance et assistantes digitales

Fondateur de Plateya, je travaille depuis 5 ans avec des office managers et assistants indépendants sur la transformation digitale et les nouvelles pratiques et techniques agiles exigées dans le développement de leur activité.

421 articles

Partagez cet article à votre réseau professionnel!

À lire également

article-similaire
Online Business Managers

Mission d''une OBM avec un coach en ligne

11 Fév 2024 à 11:52

article-similaire
Online Business Managers

Facturation des OBM : tarification à l'heure ou aux résultats ?

18 Jan 2024 à 10:51

article-similaire
Online Business Managers

Online Business Manager et stratégie : forces et limites

13 Fév 2024 à 08:32